Candida Albicans et Autres Candidoses

Solution Naturelle pour Traiter la Candidose

Les-consequences-physiologiques-de-la-candidose

Les conséquences physiologiques de la candidose

Comme nous l’avons découvert dans notre article introductif sur la candidose, le Candida Albicans peut prendre 2 formes principales:

-Une forme dite « normale » (levure);

-Une forme dite « aggressive » (moisissure).

Quand il est sous sa forme normale, c’est-à-dire sous forme de levure, le Candida Albicans ne fait « que » se coller à la muqueuse…

Il n’empêche, cela provoque déjà plusieurs conséquences, surtout pour la candidose vaginale…

Les effets de la candidose vaginale

Les effets de la candidose vaginale ne sont pas négligeables...

Les effets de la candidose vaginale ne sont pas négligeables…

Voici les 2 conséquences principales liées au développement de votre candidose vaginale :

1) Une sensation de brûlure, d’irritation au niveau du vagin

Dans un premier temps, elle est uniquement ressentie lorsque vous avez un rapport, ou lorsque vous allez aux toilettes.

Après, alors que la candidose continue à se développer, il est fort probablement que cette sensation soit ressentie de manière presque constante.

2) Des décharges abondantes et blanchâtres

Le Candida Albicans, en se développant, produit un grand nombre de déchets, d’où ces pertes blanches importantes, parfois malodorantes !

Passage du Candida sous sa forme « aggressive »

Sous certaines conditions, le champignon se développe et évolue sous forme d’une moisissure, maintenant capable de pénétrer dans vos tissus…

C’est à ce moment que la candidose devient chronique (et généralisée) et c’est à ce moment là que votre organisme devra faire face à un ennemi des plus tenaces…

Et qu’un traitement global/complet de la candidose s’impose (surtout au niveau intestinal).

Ci-dessous, les conséquences physiologiques les plus courantes que votre organisme pourrait subir, avec la transformation du Candida Albicans…

Le candida se multiplie et migre

La mauvaise haleine est une des nombreuses conséquences de la candidose chronique...

La mauvaise haleine est une des nombreuses conséquences de la candidose chronique…

En détruisant les bifido bactéries (probiotiques), Il perturbe l’équilibre de votre flore intestinale. Il est alors responsable de spasmes de l’intestin, de gaz, de mauvaise haleine, d’indigestion, de diarrhée, de ballonnements et de démangeaisons anales.

En se développant dans les muqueuses, il cause d’autres symptômes comme l’inflammation de la bouche, de la gorge, des yeux, du nez, des ongles et de la peau (eczéma, psoriasis et acné), des voies urinaires et du vagin.

Et comme sa forme mycélienne « agressive » devient capable de pénétrer dans les muqueuses gastro-intestinales, jusqu’aux vaisseaux sanguins et lymphatiques…

C’est l’invasion totale qui débute !

Le candida fragilise la muqueuse intestinale

Puisque le Candida s’accroche et détruit votre paroi intestinale, des protéines alimentaires non digérées, profitant de cette muqueuse poreuse, arrivent dans vos vaisseaux sanguins et lymphatiques, alors qu’elles n’auraient jamais pu passer en temps normal…

Celles-ci provoquent de nombreuses allergies alimentaires ou intolérances (au parfum, à l’essence, à la peinture, au soleil, …).

Qui plus est, les toxines intestinales ainsi que les toxines sécrétées par le Candida arrivent également à se propager dans le flux circulatoire, ce qui cause une auto-intoxication.

Encore une fois, un traitement candidose global/intestinal est alors à faire en urgence.

Le candida sécrète des toxines

Le candida est capable de sécréter pas moins de 35 toxines dont la plus connue est une neurotoxique appelée « Candidine ». Ces toxines ont pour effet de :

– Perturber les fonctions cérébrales;

– Affaiblir le système immunitaire;

– Perturber le fonctionnement de tous les autres systèmes de l’organisme.

Une autre de ces toxines, l’acétaldéhyde, agit sur la Dopamine, un neurotransmetteur cérébral, et cause des symptômes tels qu’anxiété, humeur changeante, dépression, faiblesse de la mémoire et manque de concentration, peurs, irritabilité…

Tant bien que mal, votre système immunitaire tente de résister, en produisant encore plus d’anticorps pour lutter contre ces nombreuses menaces, mais il se retrouve peu à peu débordé…

Il se produit alors une baisse des lymphocytes T. Cette baisse perturbe la réactivité du système aux menaces et accroit sa vulnérabilité à celles-ci (diminution de la réponse immunitaire).

Le candida perturbe les fonctions hormonales

Possèdent des récepteurs membranaires, le Candida Albicans en profite pour fixer différentes hormones dont la progestérone.

Le Candida arrive même, grâce aux récepteurs qu’il possède, à stimuler la configuration des hormones sexuelles (antigénicité croisée).

Il stimule aussi les processus auto-immuns, causant la formation d’anticorps qui s’attaquent aux hormones et aux ovaires !

Et ce n’est pas tout…

Il est aussi derrière la sensation de fatigue physique et mentale, retrouvée en permanence dans les formes chroniques de candidoses.

Le Candida produit de l’acide tartrique, chimiquement proche de l’acide malique, qui est un fournisseur essentiel de l’énergie à l’organisme.

Cet acide produit par le Candida devient un compétiteur de l’acide malique, et cause une diminution importante de la production d’ATP, substrat énergétique indispensable au système nerveux et aux muscles.

Ce qui explique ce sentiment de fatigue permanent chez les personnes atteintes de candidose.

Impression de fatigue permanente? Peut-être souffrez-vous de candidose...

Impression de fatigue permanente? Peut-être souffrez-vous de candidose…

Le Candida vont fait prendre du poids

En se fixant à votre paroi intesetinale, le Candida va non seulement laisser passer de « mauvaises » bactéries, mais également empêcher plusieurs nutriments essentiels de passer.

En particulier les glucides (ou sucres) dont le Candida a besoin pour se développer…

Puisque votre organisme est en manque de sucres, vous ressentirez davantage de baisses d’énergies et de coups de pompe.

S’ensuit un cercle vicieux, où vous avez toujours envie de manger plus de sucre, ce qui permet au Candida de continuer à se développer, mais provoque également une prise de poids incontrôlable.

Pour résumer

-Sous sa forme levure, le Candida Albicans se contente de se « coller » aux parois sur lesquelles il agît. Les symptômes principaux ressentis sont sensation de brûlure, démeangaisons et pertes blanches ;

-Sous sa forme moisissure, le Candida Albicans est beaucoup plus agressif, puisqu’il se propage à travers votre organisme, et tout particulièrement votre intestin ;

-Il provoque alors logiquement des dégâts au niveau de l’intestin, avec pour conséquences allergies, intolérances et auto-intoxication ;

-Le Candida, tout en se développant, rejette de nombreuses toxines, qui perturbent les fonctions cérébrales et affaiblissent le système immunitaire ;

-Cette moisissure dérègle également vos fonctions hormonales, à la base de certaines maladies auto-immunes ;

-Sensations de fatigue, ainsi que prise de poids importantes peuvent également être liés aux ravages de la candidose chronique.

Vous désirez en savoir plus sur les causes de votre candidose ? Découvrons-les ensemble…

Précédent

Candidose : pourquoi est-ce la maladie de notre temps ?

Suivant

Soigner l’intestin pour vaincre la candidose

  1. Chris BECAT

    les résultats des tests classiques ne donnent rien, en général car pas adapatés, vu que le candida existe toujours dans les intestins et que s’il se développe de façon pathogènne, ça n’est pas identifié
    Un spécialiste (nutritionniste, diététicien, micro-nutritionniste, etc) utilisera les questionnaires de l’IEDM (institut européen de la micro-nutrition) lors du 1er entretien (1h mini) pour faire son diag. http://www.iedm.asso.fr/Questionnaires-et-dosages
    Ces consultations valent l’investissement car il n’y a pas que le candida, bien sûr; de plus, quand on commence à l’éradiquer, on peut avoir des réactions très violentes, donc mieux vaut être suivi !

  2. EnndyDeBruss

    Bonjour ,l as retrouver dans LE selles après des.mois de souffrance et znxore actuellement des filament blanc épaissit qui accompagne les selles … Je suis depuis dix jours sous traitements au Fluconazole et cela a l’air de me faire du bienvmaos lz fatigue énormément Parfois dans raison depuis quelques mois pris par des crises de panique après manger souvent l quand je mange quelques choses …Quoi ? Je ne trouve pas encore mais je suis prise de tremblements,peurs et nausée au point de vomir !
    Depuis deux jours j’essaie de manger dans sucre mais étant en baisse d’énergie je lz suis autorisée a manger un pepito moelleux au pépite de chocolat et quand je stoppe le sucre et le blé je me sens tout de suite un peu mieux mais je sens une sensation dans la gorge qui est comme assécher et étrangler à la fois. Est ce normale ?
    Je suis motivé pour ne plus manger ni sucre ni farine de Ble qui apparement agis négativement à mon corps. Teoubeles digestif +++ .Depuis le fluconazole il y en as moins dans les selles mais je suis également très constipe et j’ai mal au ventre . J’ai commencer une cure detox au chardon mari ,desmodium , camomille et artichaud encampiule diluer dans de l’eau.
    J’ia perdu du poids suite à une opération (splenectomie partielle suite à un kyste splenique ) 12 car conséquence suite op niveau digestif ( constipation /adhérence à la.limite de l’occlusion).
    Que sous je faire pour m’en débarrasser ?
    Est ce à cause de cela que je suis rassasier rapidement ?

  3. Edouard

    Bonjour,

    Je suis perdu…

    Test de selles effectué semaine dernière.
    Résultat : Croissance + levure autres que C. albicans. Absence du C. Albicans.
    Germes pathogènes : négatif.
    Sang dans les selles : négatif.
    Inflammation de l’intestin : négatif.

    Le fait que le résultat prouve qu’il ne s’agit pas de CE type là de champignon, justifie quand même tous les symptômes que j’éprouve depuis quelques semaines ? À savoir; mal de tête, trouble digestifs (up and down),troubles psychologique et manque d’énergie (Alors que j’ai tjs été hyperactif)… Rien envie de faire, démotivé…. Déprimé alors que sur le fond je n’ai aucune raison de l’être … 32 ans, salarié à 100%, marié et père de famille. Bon vivant (sûrement trop)…

    Internet ne parle QUE du C. albicans…

    Dois je me soumettre au régime sans sucre, sans gluten, sans alcool et tous ces petits plaisirs de la vie pour me séparer de CE résultat « croissance + levure » qui, au niveau symptomatique, me pourri la vie ?

    Traitement depuis 12 jours : Diflucan 50mg.

    Toujours les mêmes symptômes… (À part les selles qui sont plus acceptables)

    Merci d’avance de vos conseils.

    • Dominique

      Bonjour Edouard,

      Vos résultats semblent clairs sur l’absence de candida albicans en excès. Avez-vous des informations sur les autres levures en excès dans votre organisme ? A priori il serait intéressant d’en savoir plus.
      Une piste éventuelle à explorer : une intolérance au gluten. De plus en plus commune aujourd’hui (le blé a été transformé par l’industrie agroalimentaire et a une forme que le corps ne peut plus ni reconnaître, ni assimiler), elle cause de nombreux symptômes, dont ceux que vous décrivez. Pour avoir moi-même adopté un régime sans gluten, je peux vous garantir que le changement se fait vite sentir et est radical. De plus aujourd’hui la cuisine sans gluten est loin d’être fade et sans saveur, comme on peut le croire. Mon conseil : stopper le gluten totalement (attention au blé caché dans les aliments tout prêts !) pendant au moins 1 mois et observer ce qui se passe dans votre corps. Tenez nous au courant, et bon courage !

    • adele

      IL est possible de tester les métabolites organiques urinaires (au laboratoire Barbier ou laboratoire RP lab) c’est un test très fiable pour la candidose.

Laisser un commentaire

candidaalbicanstraitement.org & Copyright 2016