Soigner l’intestin pour vaincre la candidose

Une infection par le candida trouve souvent son origine dans une flore intestinale déséquilibrée. Il est donc tout à fait normal de soigner son intestin pour favoriser un traitement de mycose vaginale par exemple et retrouver sa santé.

Soigner les intestins, revient à réduire leur porosité et les repeupler avec des bactéries bénéfiques à l’organisme. C’est une étape importante pour que ces bactéries alliées puissent se multiplier et reprendre le contrôle et ainsi guérir l’infection.

Les étapes pour soigner l’intestin

Pour réussir cette étape, il faut respecter les consignes suivantes :

• D’abord, soigner les muqueuses irritées pour stopper leur perméabilité. Cela aidera les bactéries utiles à revenir en force;

• Manger des aliments contenant des probiotiques et des prébiotiques, ces derniers étant la nourriture essentielle des probiotiques;

• aider le système immunitaire à combattre le candida en privant ce dernier de sucres raffinés et de gluten.

Les prébiotiques

Veiller au bien être des bactéries amies vivant dans la flore intestinale équivaut à s’assurer qu’elles continueront à nous offrir les services suivants :

• Elles combattront les bactéries et les levures nocives;

• Elles produiront des vitamines, la biotine entre autres;

• Elles détruiront les toxines présentes dans les intestins.

Un régime riche en lipides animales et en sucres raffinés fait le plus grand mal à ces bactéries amies. Par contre, quelques aliments contenant des prébiotiques leur apportent un soutien considérable.

Les prébiotiques font partie des glucides non-digestibles (et elles ne font pas grossir), qui possèdent des propriétés stimulant la croissance et/ou l’activité de bactéries amies dans le colon. Cela améliore directement l’état général de santé.

Les plus connus sont :

• le lactosucrose
• les fructo-oligosaccharides (FOS)
• les gluco-oligosaccharides (GOS)

Vous pouvez retrouver des prébiotiques dans plusieurs fruits et légumes :

• le poireau
• l’ail
• l’oignon
• la banane
• les asperges
• l’artichaut de Jérusalem

Pour soigner efficacement son intestin, il faut s’assurer d’en prendre en grande quantité. Il est même conseillé de prendre des compléments de prébiotiques, de la poudre de FOS par exemple (fructo-oligosaccharides).

Les doses recommandées sont de 4 à 8g par jour, mais prenez-en autant que vous pouvez.

Les probiotiques

Pour repeupler les intestins avec des bactéries bénéfiques à l’organisme, les L.acidophilus et Bifidobacterium , il faut en manger beaucoup. Les probiotiques sont disponibles sous plusieurs formes : poudre, capsule…

Ces deux bactéries ont le mérite de produire des substances qui peuvent inhiber le candida-albicans et favoriser le traitement de la mycose vaginale. En plus de cela, les Bifidobacterium aident beaucoup l’intestin et le foie à la détoxification de l’organisme.

Si vous prenez des probiotiques en quantité suffisante, il ne se passera pas beaucoup de temps avant que vous ne vous aperceviez que votre état général de santé s’est grandement amélioré.

Conseils pour acheter et consommer des probiotiques

Un produit efficace doit contenir au moins 1 milliard de bactéries par gramme. Attention aussi au fait qu’elles doivent être « en bonne santé », c’est-à-dire, bien vivantes et capable de peupler l’intestin. Il faut aussi s’assurer qu’elles sont garanties viables au moment de l’achat et non pas au moment de la production.Une fois le produit ouvert, il doit être gardés au froid.

Faciliter la guérison des muqueuses

Il faut demander conseil à votre médecin pour vous aider à choisir, car Il existe un grand nombre de produits facilitant cette guérison. On trouve :

- La L-glutamine, un acide-aminé dont le rôle est de réparer les membranes des muqueuses abîmées

- Le N-acetyl-glucosamine (NAG), facilite l’adhésion des bactéries bénéfiques aux intestins et aide à la reconstruction des tissus abîmes

- L’huile de son de riz (gamma-oryzanol) facilite la guérison des tissus

- L’acide butyrique, présent dans l’huile d’olive; favorise la réparation des muqueuses

On peut prendre ces éléments séparément ou combiner quelques uns. Cela dépend du cas de chacun.

Il ne faut pas aussi oublier de suivre un régime anti candida albicans. Vous en trouverez des exemples sur le site. L’essentiel étant de priver le candida albicans de sa nourriture préférée pour l’affaiblir et le forcer à battre en retraite.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>