Candida Albicans et Autres Candidoses

Solution Naturelle pour Traiter la Candidose

legumes-et-fruits-le-meilleur-regime-anti-candida-albicans

Le meilleur régime anti candida albicans

Tous les spécialistes s’accordent à dire que le meilleur moyen de traiter efficacement le candida albicans réside dans le changement des habitudes
alimentaires. Ce qui peut être traduit simplement par la nécessité absolue de suivre un régime anti candida précis et de le respecter jusqu’à la guérison totale.

Quelles sont donc ses habitudes alimentaires qui favorisent la prolifération du candida ?

Changer ses habitudes alimentaires pour vaincre le candida albicans

Pour stopper la progression de la maladie, il faut absolument se passer des allergènes alimentaires connus tels que :

– Le sucre sous toutes ses formes et tous les produits qui le contenant. Ceci est la directive la plus importante, à faire en priorité, car le sucre est l’aliment de base du candida. Eviter aussi tous les aliments riches en hydrates de carbone et les fruits et légumes trop sucrés (oranges, bananes, raisins, melon, carottes, asperges, choux de Bruxelles, maïs, oseille, rhubarbe…)

– Les produits laitiers : lait, lactose, crème, beurre, fromage, yoghourt, gâteaux… quant au lait et fromage de jument, chèvre ou de brebis, garantis 100% naturels, ils peuvent être consommés modérément.

– Les céréales, les levure et ferments : Bannir les aliments contenant de la levure, des ferments ou des moisissures, comme le pain et toutes les aliments et produits riches en gluten ou en sucre(maïs, blé, orge, seigle, avoine, pizzas, gâteaux et pâtisseries), les fromages qui ont subi une fermentation, la bière, le cidre…, la sauce soja, la caféine, soda et certains yoghourts.

– La viande de bovins, le porc, les charcuteries, le poulet et la dinde et les volailles d’élevage en général et les poissons fumés…
Toutefois, certaines viandes, garanties bio et en petites quantités, peuvent être consommées : agneau, canard…

– Absolument tous les produits en boites ou préparés, contenant du sucre, du lait, des conservateurs, des colorants artificiels et autres agents qui sont de toute façon très nuisible à la santé.

Tous ces éléments sont interdits pour priver le candida albicans de toute source d’énergie et permettre à l’organisme de souffler un peu afin de restituer ses défenses naturelles et son immunité.

Que manger alors ? En privant la candidose de l’énergie ne se prive-t-on pas nous-même d’éléments nutritifs majeurs ?

La réponse est simple : notre menu régime, simple et équilibré, risque de ne pas être très engageant pour le candida albicans.

Le régime anti candida albicans

Au terme du régime proposé ici, la candidose aura complètement disparu, et le candida albicans redeviendra une simple levure inoffensive et même utile à l’organisme.

Toutefois, avant de commencer ce régime, il est vivement conseillé de procéder, sous la supervision d‘un spécialiste, à ce qui appelé communément une « irrigation colonique » en 3 à 4 séances en l’espace d’un mois.

Il est aussi recommandé de recourir à des suppléments nutritionnels et agents actifs pour palier à une quelconque carence alimentaire.
Dans ce cas, les probiotiques, de l’extrait de pépins de pamplemousse et des vitamines sont conseillés.

En ce qui concerne le régime anti candida, voici donc les aliments conseillés pour le traitement :

– Des céréales entières sans gluten : riz, riz sauvage, quinoa, millet, sarrasin.
Il est ainsi possible de remplacer le pain par le pain brun…

-Des légumes frais non féculents (épinards, chou…), 70% de ces légumes devraient être consommés crus ou peu cuits ou sous forme de soupes de légumes moyennement cuites et généreusement assaisonnées d’herbes aromatiques et d’ail, gingembre, piment, épices …

Il est également très important de consommer autant d’eau qu’on peut.

Si ces consignes et le régime anti candida associé sont respectés pendant quelques jours, on ressent déjà une amélioration rapide. S’ils sont suivis pendant un an, on peut être sûr de pouvoir définitivement vaincre le candida albicans.

Précédent

Les mycoses vaginales : questions/réponses

Suivant

Qu’est-ce que la candidose ?

21 Commentaires

  1. hamid

    Bonjour
    J’ai remarqué une contradiction au sujet des choux de Bruxelle.
    Ne pas consommer
    Consommer.

    • Dominique

      Nous venons de corriger cette erreur, merci de votre commentaire !

  2. hamid

    Des contradictions dans cet articles
    Au debut ne pas consommer le choux de bruxelle par ce qu’il contient des hydrates de carbone
    Enfin consommer le choux : Des légumes frais non féculents (épinards, chou, chou de Bruxelles…)
    Je change donc de maison.

    • Dominique

      Bonjour Hamid,

      Merci pour votre commentaire. Vous avez effectivement su déceler une erreur dans cet article, nous allons pouvoir la corriger grâce à vous ! Les choux de Bruxelles sont à éviter de part leur composition riche en hydrates de carbone. Erreur corrigée dans l’article.
      Nous sommes désolés de vous voir quitter notre site. En tout cas merci d’avoir relever cette coquille !

  3. seve

    Bonjour
    Je trouve cela délicat de faire son propre diagnostic et d’annoncer à son médecin qu’on est atteint de candidose. C’est pourtant le sentiment que j’ai en consultant votre site et d’autres spécialisés.
    Mon mari, ma fille et moi souffrons de l’œsophage depuis plus d’un mois maintenant, avec des pics importants certains jours, et un système immunitaire complètement affaibli. Notre généraliste,à part parler de coïncidence, ne semblait pas plus alarmé, jusqu’à hier, quand il a vu que ma langue était chargée.
    Aux urgences, on nous a quand même diagnostiqué une bronchite alors que nous ne toussions pas! J’ai vraiment le sentiment qu’en fonction des aliments que nous mangeons, notre organisme réagit, comme une allergie, ballonnements, œsophage qui brûle, fièvre… Je pense avoir contaminé ma fille et mon mari à cause d’un problème de peau que je pensais être de la dermite due au stress et que j’ai soigné trop tard, la dermato m’a trouvé de la rosacée, j’ai cru comprendre que candida pouvait en être le cause, et serait descendu dans mon organisme, et dans celui de mon mari et de ma fille de 5 ans. Elle ne réagit pas aussi fort, se plaint parfois d’une gêne dans la gorge, mais elle a des boutons sur le menton qui perdurent et je sens qu’elle est touchée aussi.
    C’est rageant et pas rassurant de savoir que la médecine générale ignore ces choses, on se sent seul, pas écouté, pas compris. Après résultats de nous analyses de sang, je vais tenter d’en parler à mon médecin. Mais docteur Morin, n’est-il pourras possible de vous consulter directement, vous qui vous y connaissez sur le question?

    • Dr. Morin

      Bonjour Seve,

      Merci pour votre commentaire. Je vais essayer, au mieux, de répondre à vos différentes questions…

      1) Comment suggérer à son médecin que l’on a la candidose?

      Puisque les symptômes sont si variés et que la candidose n’est pas facilement détectable, il est normal que certains médecins n’en soupçonnent pas l’existence, surtout s’ils n’ont jamais eu à faire face à cette maladie.

      Il n’est pas nécessaire de confronter son médecin directement, ou lui donner l’impression que vous doutez de ces capacités. Il suffit simplement de lui indiquer que vous allez lu pas mal d’informations sur le sujet, et que vous pensez que vos symptômes pourraient être liés à la candidose, avant de lui demander son avis.

      2) Est-ce que moi et ma famille avons la candidose?

      D’après les symptômes que vous décrivez, c’est fort possible (et oui, la candidose peut amener des problèmes de peau).

      Cependant, cela doit être confirmé ou infirmé, à l’aide de différents tests spécialisés. Vous avez donc bien fait d’effectuer des tests sanguins.

      3) Est-il possible de me consulter, directement?

      Malheureusement, non. Bien que je sois vraiment impliquée dans le sujet, et à cause de plusieurs impératifs professionnels, je n’ai pas le temps de consulter.

      Par contre, n’hésitez pas à poser toutes vos questions sur ce site. Nous prendrons toujours le temps de vous y répondre du mieux que nous pouvons.

      Je vous souhaite beaucoup de courage pour la suite des évènements. N’hésitez d’ailleurs pas à nous faire part des résultats de votre test sanguin.

      Cordialement.

    • MCASTALDI

      Bonjour
      Je suis dans le même cas que vous mais apparemment j’ai cela depuis longtemps fatigue essouflement le gastroenterologue prend cela au sérieux il faut donc consulter et il vous prescrira u n traitement (pour moi c’est triflucan) et surveiller votre alimentation pour éviter la prolifération BON COURAGE
      MIRCASTA12

  4. danouchka

    Merci de nous indiquer quel spécialiste consulter ? pour ma part, généraliste, urologue, gastro enterologue, homeopathe ont ignoré mes soupcons d’une candidose intestinale dû aux candidas albicans car je n’ai pas eu de mycose….. pourtant je me retrouve dans les symptômes évoqués . Que conseillez vous dans ce cas. Merci

    • Dominique

      Comme indiqué dans ma réponse à votre précédent commentaire, si tous les spécialistes consultés ignorent la possibilité d’une candidose, pourquoi ne pas tenter l’auto-diagnostic ? Notre article, ainsi que la méthode tridimensionnelle, propose de vous aider à savoir si oui ou non, vous souffrez véritablement de candidose. Bon courage !

  5. danouchka

    En introduction vous parlez de spécialistes ? Je pense être atteinte de candidas albicans depuis janvier 2015, maux de ventre, palpitation, sensation de sable dans les yeux, pesanteur pelvienne, mon médecin généraliste a été sourd à mes symptômes et diagnostiqué :syndrome colon irritable et m’a fait faire le tour des spécialistes urologue, gastro enterologue, devant des scanner et irm nickels, analyses de sang idem……. je suis en bonne santé ! Alors QUEL MÉDECIN CONSULTER ? Pensez vous que la médecine interne en milieu hospitalier peut quelque chose pour faire un véritable diagnostic ?

    • Dominique

      Bonjour Danouchka,

      Nous n’avons pas de noms précis de spécialiste à consulter. Il est vrai que diagnostiquer clairement une candidose est souvent ardu, et cette maladie est également mal comprise. Le syndrôme du côlon irritable en est d’ailleurs une des conséquences! Pour vous aider dans votre diagnostic, lisez notre article http://candidaalbicanstraitement.org/comment-savoir-si-j%E2%80%99ai-une-candidose/ qui pourra sûrement vous aider.Vous parlez de médecine interne en milieu hospitalier. Nous n’avons pas de précisions sur leur habilité à faire un véritable diagnostic. Si vous doutez encore, n’êtes pas sûre de souffrir de candidose, je vous invite à établir votre propre diagnostic, à l’aide de notre article, ou bien à persévérer dans vos recherches, peut-être du côté de la naturopathie, pour vous aider à savoir si vous souffrez effectivement de candidose. Bon courage.

  6. Lili

    Les yahourts dit « vivants » sont autorisés. Donc yahourts nature, notamment au bifidus. Vu que le sucre est à bannir, tous les autres yahourts le sont aussi. A bannier également : les produits laitiers (sauf le yahourts nature) donc pas de lait, pas de crème, pas de fromages, se limiter à un peu de beurre. A bannir tout ce qui est à base de levure : pâtisseries, gâteaux, biscuits, viennoiseries, pain, pâte à pizza… Mais aussi bière, vin… Quoi d’autres, ah oui, les viandes, à éviter, à part éventuellement bio… Préférer le poisson. Pas de légumes en conserves qui contiennent du sucre. Pas de café, ni de thé. Eviter les fruits dans un premier temps. Bref, on a le droit de manger de l’avoine et du riz brun… Pffffffff… Je suis une adepte des sandwichs, des pizzas, une inconditionnelle du fromage. Après tout ce que j’ai lu, j’ai juste envie de me pendre…

    • Dominique

      Bonjour Lili,

      Votre désarroi face à tous ces changements nécessaires est tout à fait compréhensible.
      Malheureusement les sandwichs, pizzas et autres aliments tout prêts et industriels sont un des facteurs de développement de la candidose.
      Vous ne pourrez pas vous débarrasser de cette maladie sans un changement de mode de vie important. N’oubliez pas, la maladie est un message que votre corps vous lance pour vous dire que quelque chose ne va pas. Voyez la donc comme une opportunité de vous rapprocher d’un mode de vie plus sain.
      Lorsque vous vous sentiez prête à modifier vos habitudes, vous découvrirez qu’il existe une multitude d’aliments savoureux qui ne nourrissent pas la candidose. La méthode tridimensionnelle vous aide d’ailleurs en vous proposant une liste, ainsi que des recettes pour vous accompagner dans les changements. Essayez…vous verrez qu’après quelques mois de pleine santé et de vitalité retrouvée, vous n’aurez ni envie de vous pendre, ni envie d’un retour aux pizzas ! Courage et tenez-nous au courant de vos avancées !

    • Anonyme

      C’est bien vrai,

  7. Carpediem

    J’aimerais plus de info sur la candidose du colon,merci

  8. Carpediem

    Merci pour ces conseils ,ça va m’aider pour mon regime

  9. Angie1

    Merci pour ces bons conseils.
    Une question : peut-on consommer du tofou, du lait ou de la crème de soja ?

  10. dearalix

    Salut, encore moi!

    Concernant le yaourt nature non sucré, j’ai lu que c’était bon contre les mycoses recidivantes et ailleurs qu’il ne faut pas consommer les produits laitiers qu’en ai-t-il vraiment?

    Merci

  11. dearalix

    Bonjour,

    Alors aucune réponse! Il y a beaucoup de contradiction d’un site à l’autre.
    Et franchement j’ai pas l’impression que je pourrai manger équilibrer avec ce régime.

    Cordialement…

  12. Valérie

    Vous vous contredisez avec le choux de bruxelle, et d’un site à l’autre, tous ne dient pas la même chose. Un dit non au piment et aux épices et vous sous dites oui. C’est très difficile de s’y retrouver.

  13. Helena

    Bonjour !

    Tout d’abord merci pour vos informations sur le sujet. Souffrant de mycoses vaginales Candida Albican à répétition, je commence sérieusement à désespérer trouver un jour une amélioration à ce cercle infernal. De plus, le manque de connaissances de médecins compétents sur la question est alarmante. De toutes les femmes à qui je parle du sujet, je reçois le même constat: leurs gynocologues font n’importe quoi. Ils n’ont apparemment pas la moindre idée de l’origine du problème et ne peuvent que nous assomer à coup de médicaments violents, qui nous feront revenir le mois suivant. En promettant à chaque fois « la guérison » ! Force est de constater que l’on doit apprendre à se soigner tout seul.

    Bref pour en revenir à vôtre article: je pense effectivement que l’alimentation est un point important du traitement. Dans le régime alimentaire que vous proposez, je lis cependant une contradiction: vous écrivez qu’il faut se passer des aliments riches en hydrates de carbone et les fruits et légumes trop sucrés tels que le chou de Bruxelles, asperges, bananes… Et ensuite, plus bas, vous conseillez de manger des légumes frais non féculents tels que le chou de Bruxelles.

    Alors, à conseiller ou à proscrire, le chou de Bruxelles ?

    Je lis également qu’il est conseillé de manger des prébiotiques, que l’on trouve dans la banane, les asperges, eux-mêmes déconseillés paradoxalement pour leur sucre…

    Un peu déroutant. Comme moi, les personnes qui essayent de guérir de leur mycose récidiviste passent leur temps à lire des indications puis tout leur contraire et au bout d’un moment on ne sait vraiment plus en quoi / en qui croire. Et comme nos médecins ne nous aident pas du tout… On se sent vraiment largués.

    Je vois aussi qu’il faut éviter la viande (ce qui ne me dérange pas), mais comme il faut éviter également les légumes féculents, donc les lentilles, je ne vois pas comment réussir à me constituer une source de protéine valable…

    Merci pour votre attention et vos efforts.

Laisser un commentaire

candidaalbicanstraitement.org Tous Droits réservés 2016